ÉPISODE 23 Saison 2 : Que sert la vertu socratique des femmes ?

Photo : Diane Arbus

À bien des égards, la force de la pensée socratique, c’est sa féminité. Avoir du mal à se reconnaître experte, mépriser le pouvoir et la conquête, n’est-ce pas être philosophe ? Alors pourquoi ne loue-t-on pas les femmes pour leurs qualités de philosophe ? 

Et si la figure socratique diffusée par la tradition servait à valoriser une forme d’impuissance, comme le dira Nietzsche ? Et si la morale de Socrate servait à fournir un modèle, dont s’exceptera la classe dominante ? Alors, l’apparente contradiction peut être comprise comme un élément idéologique du fonctionnement d’une société et de l’organisation de son pouvoir. Dans cet épisode, je vous propose d’explorer une hypothèse : la sagesse – vantée par une culture donnée – peut avoir pour fonction de sublimer la servitude. 

Adhère au Club de Simone pour accéder à la transcription de l’épisode, et à tous les contenus exclusifs.

Tu es déjà adhérent·e ? Connecte-toi pour y accéder !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Restons en contact !

Pour recevoir ma chronique chaque mercredi