Ruminations

L’esprit d’escalier : cette aptitude à trouver après-coup la bonne idée qu’il aurait fallu avoir, la bonne phrase qu’il aurait fallu dire. En prolongeant utilement seul·e la conversation durant laquelle la vivacité nous a manqué. 

Nous évoquions aussi ce matin chez /ut7 ces voix intérieures désagréables qui nous signalent après coup ce qu’on aurait mieux fait de dire, taire, faire, ne pas faire. Mais de façon stérile, circulaire. Ces voix qui ruminent le passé proche, peuvent nous attrister ou nous empêcher de dormir sans nous apporter aucune bonne idée. 

Il y aurait donc des réflexions procédant de l’esprit d’escalier, ou plus largement une forme de créativité intellectuelle qui continue de penser la conversation dans une silencieuse solitude, ce qui la rend d’autant plus féconde. Et d’autres moins créatives, qui rejouent en boucle l’insatisfaction ou l’inquiétude que nous projetons rétrospectivement sur la situation et ses conséquences. Je remarquais que si j’allais courir ou rire avec des ami·es, après un cours ou séminaire par exemple, j’étais beaucoup moins encline à dramatiser la bêtise de mon propos (ça n’en réduit pas la bêtise, mais ça réduit ma terreur à son égard et à l’égard de ses conséquences possibles !). Ce qui ne m’empêchera pas de reprendre mentalement la conversation, après une pause footing, façon esprit d’escalier. 

Les flux de nos pensées reflètent l’état physiologique dans lequel nous nous trouvons. En rentrant de Paris, je me disais donc que si l’on voulait influer sur la dynamique de nos pensées, il fallait user de la connaissance que nous avons de ce déterminisme psycho-physiologique (Spinoza). Et ainsi non pas chercher à contrôler directement le contenu de nos pensées, mais à agir le plus possible d’une façon qui coupe court à nos ruminations et favorise au contraire notre dynamisme intellectuel. Agir sur notre état général. Cela se comprend facilement, mais la croyance très ancienne en l’incorporéité de nos pensées nous induit souvent en erreur. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Newsletter