Le 23/09, les abonné·e·s nordistes sont invité·e·s à fêter la rentrée lors d’une auberge philosophique (chez Simone!). L’occasion de se rencontrer, de discuter des futurs aménagements du site, du podcast, du magazine… et de philosopher sur le thème de la liberté 🙂

À Lille, la première saison des « salons-philo de Simone » démarre jeudi 21/09 au Lab’orthographe (Marcq-en-Baroeul). Le manque de temps est-il le mal du siècle? De quoi est-il un symptôme? Comment s’en libérer davantage? Pour sûr, nous savourerons notre temps.

Le 11/09. Chic! C’est la reprise des après-midi de Simone chez /UT7 (Paris, 12è) sur le thème « Le bon travailleur est-il un mouton? ». Nous étions 14 à analyser les liens entre travail et docilité, responsabilisation et émancipation. Nous songeons à ouvrir un 2ème groupe pour 2018 pour pouvoir accueillir de nouveaux participants. Prochaine session: le … Lire la suite

Simone sera de retour ici début septembre. Vous avez donc un mois pour rattraper les épisodes que vous n’avez pas pu écouter et (re)faire les exercices pratiques!

Sur itunes, 14 auditeurs ont mis des étoiles. Et ils en ont mis 5/5… mille mercis pour ces sourires heureux que ces étoiles me donnent!

On peut écouter Simone sur ce site, mais aussi sur itunes et deezer.

Tous les 8 – 18 – 28 du mois, un nouveau contenu surprise (au moins!) vous attend sur ce site. De quoi méditer entre chacune de ces dates…

« Avec une voix puissante, on est presque hors d’état de penser des choses fines. » Nietzsche, Gai savoir .

« Car c’est là l’exigence qui est au fond du temps « libre » : restituer au temps sa valeur d’usage, le libérer comme dimension vide, pour le remplir de sa liberté individuelle. Or, dans notre système, le temps ne peut être « libéré » que comme objet, comme capital chronométrique d’années, d’heures, de jours, de semaines, à « investir » par chacun … Lire la suite

« Nous ne nous tenons jamais au présent. Nous anticipons l’avenir comme trop lent à venir, comme pour hâter son cours ; ou nous rappelons le passé, pour l’arrêter comme trop prompt.  » Pascal

Rendre la philosophie accessible, ce n’est ni l’appauvrir, ni la subvertir. C’est au contraire creuser et communiquer ce qui la rend si nécessaire: la passion de questionner et de comprendre, toujours un peu mieux.

×
Inscrivez-vous à la newsletter
Recevez dans votre boîte mail toute l'actualité de Simone !