3. Comprendre ce que les mots recouvrent

Le « manque de temps » est une formule couramment utilisée pour signaler une crainte plus profonde.

Quelle autre expression utiliserais-tu pour mieux signaler ton mal ?

Quel besoin s’exprime-t-il par là ?

En quoi cela peut-il déjà t’aider ?

Et si vous preniez 10 mn pour répondre à ces questions, vous ne parlerez plus de votre manque de temps de la même façon.

Pour aller plus loin:

Cet article s’inscrit dans une rubrique contenant 14 pensées sur l’une des préoccupations principales de chacun·e: le temps. Il s’agit par là de susciter un questionnement – individuel et collectif – sur notre rapport au temps et de résister à la culture de l’urgence et à la dépossession souvent ressentie à l’égard du temps présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Abonnez-vous à la newsletter
Recevez dans votre boîte mail des nouvelles de Simone !