7. Démystifier les représentations de la réussite

La course impatiente est plus souvent associée à la réussite que ne l’est la marche tranquille et souriante (éventuellement réservée au loisir).

Le calme suscite même de la réprobation, envisagé comme un symptôme de lenteur et par là d’inadaptation.

Pourquoi lier le succès à la précipitation ?

Quelle réussite vises-tu ?

Quel rapport au temps lui associes-tu ?

Quelle réflexion cela t’inspire-t-il ? 

 

En prenant 10 minutes pour évoquer ces questions avec vous-même ou avec vos ami·e·s, vous ne parlerez plus de votre manque de temps de la même façon.

Pour aller plus loin:

Cet article s’inscrit dans une rubrique contenant 14 pensées sur l’une des préoccupations principales de chacun·e: le temps. Il s’agit par là de susciter un questionnement – individuel et collectif – sur notre rapport au temps et de résister à la culture de l’urgence et à la dépossession souvent ressentie à l’égard du temps présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×
Abonnez-vous à la newsletter
Recevez dans votre boîte mail des nouvelles de Simone !